Retour à l'article normal

UNSA Éducation Occitanie

 Article publié le mardi 12 janvier 2021

Montpellier, emplois administratifs (CTA du 12/01/2021)

Rentrée 2021 : 8 postes de personnel administratifs et de laboratoire pour les établissements. 6 (?) postes pour les services académiques

Notre académie bénéficie du plan national de rééquilibrage des moyens. Ce plan se fait à moyens constants ce qui signifie que les 14 postes octroyés proviennent de fermetures dans d’autres académies. Montpellier est l’une des 3 académies qui obtiennent le plus, c’est dire la sous dotation actuelle. L’UNSA Education demande que le processus de rééquilibrage se poursuive dans les années à venir, l’académie de Montpellier est toujours, et de loin, une des académies les plus mal encadrées en personnels administratifs.

+ 8 postes pour les établissements :

L’UNSA Education est intervenue pour demander (comme en 2020) que les critères de répartition entre établissements fassent l’objet d’une concertation en GT. Le barème actuel n’est plus suffisamment opérant, il faut l’améliorer.

Nous savons que la majorité de ces nouveaux moyens sera utilisée pour assurer l’ouverture du lycée de Sommières, mais il est indispensable d’implanter au mieux le reliquat. L’UNSA Education informera les personnels lorsque la répartition sera opérée par le rectorat.

+ 6 postes pour la région académique :

Cette dotation concerne les services des académies de Montpellier et de Toulouse ainsi que ceux de la région Occitanie. L’UNSA Education a demandé que cette première répartition régionale se fasse dans la transparence. Les deux académies, celle de Montpellier comme celle de Toulouse, sont sous dotées par rapport à la moyenne nationale.

L’UNSA Education revendique qu’un GT commun (des deux Comités techniques spéciaux académiques) soit réuni, que les critères d’une répartition équitable entre académies soient concertés. Par ailleurs, cette dotation peut aussi permettre le renforcement de la région académique. Tout cela devra être expliqué.

Dans un deuxième temps, une fois l’enveloppe Montpelliéraine déterminée la répartition des moyens entre les départements et le rectorat pourra s’opérer et là encore, l’UNSA Education revendique la transparence et l’équité, ses moyens doivent servir à améliorer le service public et les conditions de travail de ses agents.

L’UNSA Education informera les personnels à l’issue des GT et CTSA qui ne manqueront pas d’êtres réunis.