Retour à l'article normal

UNSA Éducation Occitanie

 Article publié le mercredi 11 novembre 2020

Des consignes claires adressées directement aux agents

Pour des consignes claires adressées directement aux agents :

Accolad, le site du ministère comme celui du gouvernement sont des espaces d’informations qui n’ont pas vocation à diffuser des consignes aux agents de l’Education nationale. Des messageries professionnelles, des messageries d’école, d’établissement existent pour cela, l’UNSA Education demande à que ce soit le cas dans l’académie de Montpellier.

Aucun personnel ne peut être en mesure de comprendre et/ou mettre en œuvre avec confiance et opérationnalité une mesure pour laquelle il n’a eu aucune communication directe de son employeur, ni aucune explicitation.

Les élus UNSA Education mettent en exergue plusieurs exemples :

- Aucune information directe n’est arrivée aux agents vulnérables, rien sur l’évolution de leur prise en compte rien sur les modalités de prise en compte de leur situation. La circulaire interministérielle du 10 novembre doit s’appliquer au plus vite dans notre académie. L’UNSA Education a demandé qu’une circulaire rectorale parvienne à tous les personnels pour les informer de son contenu et des modalités de sa mise en oeuvre.
Il n’est pas acceptable que des personnels ignorent que leur situation médicale peut-être prise en compte.

La rectrice est dans l’attente d’une circulaire du ministère de l’Education Nationale et de sa traduction dans la FAC du ministère. Notre demande insistante est entendue, nous la renouvellerons par écrit si rien n’est adressé aux personnels sur ce sujet.

Concernant les personnes vivant sous le même toit qu’une personne vulnérable, pour l’UNSA Education, par principe de précaution elle devrait bénéficier des mêmes mesures de protection ainsi qu’un droit opposable au télétravail lorsque le poste occupé le rend possible.

- Concernant les masques dans le premier degré, à ce jour, des directrices et directeurs d’écoles sont dans l’attente d’une communication claire auprès des usagers voire d’un rappel à la loi. Sans cela, comment peuvent-ils faire respecter le port du masque par les élèves d’élémentaire quand la hiérarchie ne tient pas le même discours sur l’ensemble du territoire ?

L’Unsa Education demande une procédure claire et unique pour l’ensemble de l’académie. Il en va de la remise en cause de la fonction de directeur par les familles réfractaires au port du masque et de leur sécurité puisque des agressions sont déjà à déplorer. Un soutien fort de l’administration est indispensable.

La rectrice indique que le cadre juridique a été adressé aux directeurs, que l’impossibilité de renvoyer les élèves récalcitrants dès lors qu’ils sont à l’école complique la gestion par l’autorité académique. Elle réaffirme le soutien aux personnels qui seraient pris à partie et accordera la protection fonctionnelle. Consignes Syndicales du SE-UNSA


 


CTA : l’Unsa education interpelle la rectrice


Crise sanitaire : Il faut recruter