Accueil > Les instances : vous défendre > Montpellier > D11. CDEN Rythmes scolaires et horaires d’écoles Rentrée 2018

D11. CDEN Rythmes scolaires et horaires d’écoles Rentrée 2018

Article publié le lundi 4 juin 2018
  • Version imprimable

CDEN Rythmes scolaires et horaires d’écoles

Un CDEN a été convoqué, en urgence, le mercredi 23 mai 2018 pour présenter les demandes de changement de rythmes scolaires et des modifications d’horaires d’écoles.

Faute de quorum, il a été re-convoqué ce vendredi 1er juin 2018.

La délégation Unsa-Éducation était présente aux deux convocations.
La déclaration liminaire du 1er juin est en pièce-jointe.

Modification des rythmes Scolaires 

Sur 438 communes, 237 ont au moins une école publique.

94 d’entre-elles, soit 39,66%, ont appliqué le décret Blanquer (retour à 4 journées de classe lundi, mardi, jeudi et vendredi) dès la rentrée 2017.

105 communes ont déposé une demande pour la rentrée 2018.

4 n’ont pas reçu l’avis favorable de l’administration pour des raisons réglementaires ; il s’agit des communes de Quillan, Salles d’Aude, Paziols et Moussan.

Les écoles concernées peuvent contacter l’Unsa-Education pour des explications sur cet avis défavorable.

En conclusion, 195 communes feront la rentrée 2018 à 4 jours de classe soit 83.54% des écoles de l’Aude.

En pièces jointes, la liste des écoles changeant de rythmes et la liste des écoles changeant d’horaires Entrées/Sorties de classe.

L’Unsa-Eductaion s’est abstenu sur les deux votes.

Résultat du vote Modification des rythmes scolaires  :

4 POUR

5 CONTRE

6 ABSTENTIONS

Résultat du vote Modification d’horaires  :

2 POUR

0 CONTRE

13 ABSTENTIONS

Questions diverses de l’Unsa-Éducation.

Contrats Aidés :

Les personnels en contrat aidé recrutés sur des missions d’aide à la direction seront-ils renouvelés à la rentrée prochaine ?

Quelles sont les conditions de renouvellement ou pas ?

Les directeurs d’école concernés seront-ils informés suffisamment tôt pour l’organisation du travail lié à leur fonction ?

 Réponse de l’administration :
Il n’y aura plus de contrats aidés sur des missions d’aide à la direction d’école à la rentrée 2018. Les quelques emplois maintenus à la rentrée 2017 ne l’ont été que parce que les contrats avaient été renouvelés avant la nouvelle politique ministérielle.
Les seuls contrats aidés maintenus sont ceux qui assurent des missions d’accompagnement à la scolarisation d’élèves handicapés.

Les Directeurs qui vont perdre cette aide précieuse peuvent contacter l’Unsa-Éducation 11 ou le Syndicat des Enseignants-UNSA 11 pour plus d’information.

 

AESH :

Combien y-a-t-il d’accompagnements notifiés en cette fin d’année ?

Quel est le taux de couverture ?

Réponse de l’administration :  Au 23 mai 2018, 910 notifications en cours avec un taux de couverture de 90.23%.

L’Unsa-Éducation souligne une augmentation de +4% de couverture par rapport à fin novembre 2017, fruit d’un travail coordonné entre les différents partenaires et l’Inspecteur ASH.

Écoles Hors-Contrat :

L’unsa-Éducation souhaite avoir connaissance de la liste des écoles Hors-Contrat de l’Aude ainsi que du bilan des contrôles effectués dans ces écoles.

Si « La maison pédagogique des enfants différents : Pédagogie d’envol » ne fait pas partie des écoles Hors-Contrat contrôlées, quand le sera-telle ?

Réponse de l’administration : 

"L’école de la Providence" à Carcassonne a été contrôlée.

"Graine de vie" à Quillan le sera dès que l’école préélémentaire sera devenue obligatoire.

 

« La maison pédagogique des enfants différents : Pédagogie envol » n’est pas déclarée en tant qu’école. Mais un signalement de l’association a été fait auprès du rectorat.

Madame la Directrice Académique précise que l’encadrement du contrôle des écoles Hors-Contrat vient d’être renforcé par l’adoption au parlement ce 30 mai d’un nouveau texte de loi.

L’Unsa-Éducation continuera à rester vigilante, l’éducation des enfants ne doit pas se faire dans n’importe quelles conditions et l’Etat doit veiller au respect des enfants et à leur intégrité morale.

Rentrée scolaire 2019 :

L’Unsa-Éducation s’interroge sur le nombre de stagiaires professeurs des écoles recrutés dans le département de l’Aude à la rentrée 2018 : 14 Stagiaires.

Notre département n’a jamais connu un recrutement de nouveaux professeurs aussi faible.

Est-ce en lien avec une baisse significative des départs en retraites à la rentrée 2019 ou une politique de mutations interdépartementales plus généreuse lors des opérations de mouvement 2019 ?

Ou les deux ?

Sans élément pour comprendre cette forte baisse de recrutement, l’Unsa-Éducation souhaite partager avec l’ensemble des membres du CDEN, ses craintes d’une carte scolaire de rentrée 2019, sombre, voire très sombre dans notre département.

Réponse de l’administration : Refus de réponse sous prétexte qu’il s’agit d’un sujet de gestion des personnels et non de moyens.

Pour l’Unsa-Éducation les deux sont fortement liés.

L’équilibre entre les changements de départements demandés par les enseignants, les départs en retraite et les nouveaux enseignants (Stagiaires à la rentrée 2018) permet d’assurer les conditions en personnel pour la rentrée scolaire.

 Avec près de 10 stagiaires en moins que lors des années les plus basses en recrutement sous la Présidence Sarkosy, l’Unsa-Education et le Se-Unsa de l’Aude s’inquiètent fortement d’avoir une carte scolaire de rentrée 2019 avec beaucoup de fermetures.

La fédération reste positive et veut bien entendre les arguments de l’administration : « Le recrutement du personnel enseignant n’est pas lié à la carte scolaire. Il s’agit d’un calibrage qui prend en compte les besoins en personnel du département. ».

Cependant, loin d’en être convaincu, la Fédération Unsa-Education sera très vigilante dès les premiers préparatifs de la carte scolaire 2019.

Documents joints



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP