Accueil > Les instances : vous défendre > Toulouse > D31 Mixité sociale dans les collèges de Toulouse : Comité de suivi du 12 (...)

D31 Mixité sociale dans les collèges de Toulouse : Comité de suivi du 12 décembre 2017

Article publié le dimanche 21 janvier 2018
  • Version imprimable

L’IA-Dasen 31 indique en ouverture que le ministère suit notre projet avec attention.
Les conclusions sur la réussite de ce qui est entrepris seront tirées dans 4 ans avec les résultats des élèves.
Des élèves qu’on n’attendait plus dans le public reviennent : ce retour est enclenché selon l’IA31.

Le Conseil départemental avait pris l’engagement d’organiser cinq dessertes directes (1 par collège) à l’intérieur de Toulouse, c’est la 1ère fois depuis 1983.
Les élèves étaient accompagnés jusqu’aux congés d’automne. Ce dispositif a
été allégé, pour certains transports l’accompagnement a été remis suite à quelques difficultés (Les Chalets, Bellevue & Tournefeuille).
Il continuera à fournir les transports pour les 4 années à venir. Pour les
collèges Bellevue et les Chalets, il est demandé un accompagnement quotidien. Le conseil départemental assure qu’il va y être attentif.

Il a également participé à des financements de séjours d’intégrations, certains travaux ont été financés dans les collèges d’accueil grâce à la participation à ce projet.
Le collège Rosa Parks va bénéficier d’un plan de rénovation de 11 millions d’euros environ.
A Stendhal l’entrée va être déplacée côté espace public pour donner un signal d’ouverture aux familles et aux usagers. Ce sera fait d’ici la fin de l’année.
A G. Sand l’environnement est favorable (proximité de l’hippodrome), une extension est envisagée.

** Sur la réorganisation de Badiou

Pour les collèges acceuillant les élèves de Badiou :
Le Conseil départemental veut favoriser le retour des CSP favorisée dans
les établissements de ces secteurs et parle de « reconquête ».
A Balma, selon Mme la Principale, les plus importantes difficultés viennent « des équipes pédagogiques qui n’acceptent pas de changer de posture ».

Au collège Fermat, la chef d’établissement note que la clé du succès de ce projet est très étroitement lié à la limitation des effectifs en à 25 élèves en 6e.

Sur le futur collège remplaçant Badiou
- Les discussions ont abouties à un accord, les implantations des structures du futur collège (= plan de masse) sont actées et le concours d’architecte est lancé. Le but étant de ne pas recréer un établissement classé REP+, la moitié des familles reviendront sur le futur collège et l’autre moitié restera sur les collèges d’accueils actuels.

- Les prévisions d’effectifs sont en hausse à Toulouse, bien plus qu’initialement, ainsi trois nouveaux collèges vont voir le jour sur la commune de Toulouse :
les deux collèges reconstruits (remplaçants R. Badiou et Bellefontaine qui
sera plus à l’ouest) plus un autre sur « le nord-est de Toulouse » (Borderouge ?) car Aucamville et Castelginest sont en forte tension.

La sectorisation de Toulouse va être revue pour -au moins- toute la partie
sud de la ville. Les prévisions d’effectifs jusqu’en 2021 sont à l’étude au service de la DOS.

L’UNSA Education pose la question des gestions des flux pour les collèges qui atteindraient leur maxima de capacité d’accueil.
De plus, les Dotation Globale (DG) ne vont pas tarder à accaparer les chefs d’établissements et les enseignants, les moyens (heures /postes) doivent absolument être rapidement communiqués aux EPLE.

** Sur le collège Bellefontaine

Le SE-Unsa demande une communication sans tarder à propos de l’organisation de la fermeture de Bellefontaine.

Pour l’IA-Dasen 31 les moyens seront finement analysés et les problèmes de locaux seront bien pris en compte.

Le projet est reporté d’un an, il concernerait la rentrée 2019.

En ce qui concerne la réorganisation de Bellefontaine, 6 établissements accueilleront les élèves des 4 écoles du secteur de Bellefontaine. A savoir, les collèges de Plaisance du Touch, Cugnaux, Labitrie à Tournefeuille ; Zola, Michelet et Vernant à Toulouse.

Le dialogue citoyen pour la sectorisation est actuellement en débat, les
propositions de l’administration ne seront connues qu’à son terme. Ces 6
collèges auront également des 6e plafonnées à 25 élèves ainsi que 2 IMP pour l’aide aux devoirs.

Le système d’incitation financière – dit de bonus / malus – pour les collèges publics et privés va bel et bien voir le jour. Une partie du budget sera allouée sur le critère du taux d’accueil dans l’établissement de CSP défavorisées par rapport au taux de ces mêmes CSP dans le secteur de recrutement.



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP