Accueil > Les instances : vous défendre > Montpellier. Les projets des formations professionnelles des Lycées et (...)

Montpellier. Les projets des formations professionnelles des Lycées et Lycées Professionnels

Article publié le jeudi 25 juin 2020
  • Version imprimable

Constats  : 

- Une fois votés en Conseil d’Administration, puis saisis sur Carif-Oref, les projets de formation des établissements sont laissés à la seule appréciation de l’administration. Ainsi les lycées n’ont pas les moyens d’agir ou de mieux faire connaître leurs propositions ; ils dépendent des seules autorités de tutelle ; ils n’ont souvent aucune explication des refus de celles-ci.

- Du côté des représentants académiques des personnels, que ce soit en amont du GT jusqu’au vote du CTA, nous ne connaissons pas l’intégralité des projets des établissements, il est donc difficile d’apprécier les plus aboutis et/ou cohérents, nous ne pouvons que nous fier aux informations très parcellaires de l’administration.

- Au final, tout ce qui concerne les ouvertures / fermetures, les augmentations / diminutions de capacité d’accueil, pour les CAP – Bac Professionnel – BTS – CGPE – DNMADE, échappe à tout réel examen critique.

Il nous paraît donc nécessaire, pour accompagner le travail des équipes des établissements (élus au CA, Direction, DDFPT), mais aussi des IPR et IEN PLP EP, de connaître les projets de formation professionnelle en cours, les objectifs et leurs impacts sur la communauté éducative, les arguments avancés, etc.

Il s’agit donc d’émettre des votes éclairés en CTA lorsque l’avis de la représentation des personnel est demandé.

C’est pourquoi l’UNSA Education Occitanie se rendra dans vos établissements tout au long de l’année. Dès à présent vous pouvez nous donner de précieux renseignements à formations.montpellier@unsa-education.org ou au 06 61 32 58 01.

 



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP