Accueil > Santé Sécurité au Travail : Vous accompagner > Montpellier > D48 - Ce qui évolue à partir du 2 juin (CHSCTD)

D48 - Ce qui évolue à partir du 2 juin (CHSCTD)

Article publié le vendredi 5 juin 2020
  • Version imprimable

Lors du CHSCTD du vendredi 29 mai, réuni après l’allocution du ministre, voici les précisions que nous avons pu glaner, en attendant que le ministère précise la plupart.

En l’absence du DASEN, c’est la Secrétaire Générale qui préside le CHSCT. Elle apporte quelques précisions au [bilan donné->http://sections.se-unsa.org/48/spip.php?article1071] le 20 mai en CTSD :

- profs de collège : 81% ont repris en présenciel, 10% en distanciel (les autres sont en congé, maladie, maternité...).

- il n’y a aucun élève décrocheur, mais de l’absentéisme récurrent.
Il a été demandé une étude plus précise sur la qualité du lien avec chaque élève : travail fait ou non, régulièrement, dans quelle matière, etc.

UNSA-Education : nous exprimons notre étonnement sur ce constat, car ce n’est pas du tout les informations que nous avons.

commentaire UNSA-Education : dans chaque classe, ou presque, il semblerait qu’il y ait quelques élèves totalement décrocheurs, malgré les appels et autre contacts. Nous attendons les informations plus précises demandées par la DSDEN.
 

UNSA-Education : les personnels pourront-ils rester chez eux ? Pour quelles raisons ?

SG : tant que le ministère n’aura pas donné de directives précises, les personnels pourront demander une Autorisation Spéciale d’Absence pour les mêmes raisons qu’à partir du 11 mai.

commentaire UNSA-Education : toutes les raisons justifiant une demande d’ASA [ICI->http://sections.se-unsa.org/48/spip.php?article1062]

UNSA-Education : Faut-il à nouveau réunir les conseils d’écoles et CA en collège pour soumettre un nouveau protocole d’accueil ? Les IEN devront-ils les valider ?

SG : la capacité d’accueil de chaque salle ne change pas. Pour l’instant, il n’y a pas d’obligation à réunir ces instances.
L’absence d’adoption par le CA, en collège et lycée, du protocole d’acceuil n’empêche pas la reprise. Le chef d’établissement fait un acte de reprise puis le soumet au vote ensuite.

Conseiller Technique du rectorat : pour l’instant, pas d’instruction sur le protocole sanitaire d’accueil. Il faut attendre de savoir s’il faut en écrire un nouveau, avec quelles éventuelles adaptations.

UNSA-Education  : l’obligation d’accueil des enfants des personnels Education Nationale n’est pas respectée comme l’est celle des enfants de soignants. Comment la faire respecter ? Que faire si on n’y arrive pas ?

IEN : les enfants des personnels EN doivent être accueillis dans les écoles en continu. Mais pour la cantine et la garderie, cela relève des mairies. Les IEN peuvent faire des attestations aux personnels dont l’enfant ne peut être accueilli.

SG : demande de faire remonter les difficultés de garde, pour étudier chaque situation. Elle précise qu’il n’y a aucune nécessité que les 2 parents soient "personnels indispensables".

commentaire UNSA-Education : nous vous conseillons d’informer rapidement votre IEN ou chef d’établissement des difficultés que vous rencontrez pour l’accueil de vos enfants. Sollicitez l’IEN ou le chef d’établissement où devrait aller votre enfant pour qu’il/elle fasse une attestion du manque de place. S’il s’agit d’un problème de cantine ou de garderie, contactez votre mairie.

SG : les 3 lycées ouvrent, ainsi que les internats, chacun avec sa propre progressivité dans les niveaux accieullis.

UNSA-Education : un sondage a-t-il été fait dans chaque école et chaque collège pour connaître le nombre d’élèves à acceuillir à partir du 2 juin ?

IEN : il y aura une augmentaiont des effectifs dans certaines écoles. Le dispositif 2S2C devrait aider à cet accueil dans les communes où il est mis en place.

SG : 2 conventions sont signées avec les mairies de Nasbinals et Chastel-Nouvel. D’autres à venir avec STe-Enimie, Bourg-sur-Colagne. Pour le 2nd degré, le DASEN a écrit au Conseil Départemental, mais pour l’instant pas de contacts.

commentaire UNSA-Education : il nous semblait pourtant que le DASEN avait dit lors du CTSD du 20 mai qu’une convention avait été signée avec le CD....

UNSA-Education : ne peut-on faire une communication écrote auprès des profs d’écoles et des parents pour les informer des nouvelles modalités pédagogiques ?

IEN : la priorité sera aux enfants en classe. Les parents qui garderont leurs enfants chez eux devront se tourner vers le CNED, si tous les PE sont en présenciel.

Pour les maternelles, des activités peuvent être proposées pour une période.

UNSA-Education : Et pour le 2nd degré ?

SG : on ne peut pas généraliser. C’est à chaque établissement à trouver un équilibre entre distanciel et présenciel. Il ne faut pas forcément renvoyer les parents vers le CNED.

IEN : les ATSEM peuvent être seules avec un petit groupe d’élèves avec l’accord du maire.

UNSA-Education : comment est organisé l’intérim d’un directeur absent ?

SG : un arrêté d’intérim est pris. Ce sont des PE présents sur la Liste d’Aptitude à la direction, ou des enseignants de l’école qui le font. Quand le directeur est en télétravail, il y a un référent sur place pour faire le relai.

Autres infos en vrac :

- la liaison école-collège ne peut plus se faire en présenciel, il faut utiliser la visio ou tout autre moyen.

- masques pour les personnels : de nouvelles notices précisent que le séchage peut être fait à l’air libre, avec un sèche-cheveux ou un sèche-linge. RAPPEL : les masques protègent les autres, ils ne nous protègent pas.

- TR dans le 1er degré : 7 remplaçants sont disponibles pour d’éventuels congés maladies ou ASA. Les autres sont déjà sur des congés.

- peu d’appels à la cellule d’écoute (04 67 91 49 55 et fonctionnera du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, cf le mail de la rectrice du 26 mars).

- malgré la grande souffrance des personnels, notamment des directeurs, ceux-ci ne remplissent pas de fiches RSST. N’hésitez pas à le faire !

 

 



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP